X

Les Prix 2019 récompensent le leader mondial de la cryptographie et une entreprise qui valorise les déchets

CCIG
Published on 24/09/2019
News

__N_3969(Genève, le 23 septembre 2019). Le Prix 2019 de l’innovation revient à ID Quantique et le Prix 2019 de l’économie genevoise est décerné à Serbeco. Pour la première fois, est également décerné un Prix spécial du jury, qui distingue l’association Réalise. Ces récompenses seront remises ce soir par la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG), l’Etat de Genève et l’Office de Promotion des Industries et des Technologies (OPI) lors d’une cérémonie à l’hôtel Ramada Encore Genève.

Le leader mondial des solutions de cryptographie et de détection quantiques

Créée en 2001 par quatre scientifiques de l’Université de Genève, ID Quantique (IDQ, www.idquantique.com) a initialement travaillé sur des projets de recherche visant à démontrer la faisabilité de la distribution de clés quantiques, mieux connue sous le nom de cryptographie quantique. Celle-ci permet de sécuriser une liaison en transmettant la clé de cryptage via des photons, c’est-à-dire des particules de lumière. ID Quantique sécurise des communications, désormais des réseaux entiers et s’est aussi lancée dans les capteurs quantiques qui rendent possibles des mesures extrêmement précises, très utiles, p. ex., pour les voitures autonomes.

Comptant aujourd’hui 100 collaborateurs, dont 70 à Genève, la société a réalisé plusieurs premières mondiales : le tout premier déploiement de la distribution de clé quantique dans un environnement réseau réel, le premier déploiement sur un réseau multiplexé pour les clients commerciaux, ainsi que la plus ancienne installation de cryptographie quantique (depuis 2007). Dernièrement, elle a également participé à la démonstration de la plus longue distance couverte par cette technologie à ce jour (421 kilomètres).

Après des levées de fonds en 2003, 2013 et 2016, IDQ a reçu un nouvel investissement en avril 2018 à hauteur de 65 millions de dollars de la part de SK Telecom, leader sud-coréen des télécommunications. Celui-ci est destiné à développer les technologies quantiques d’IDQ pour les marchés des télécommunications et de l’Internet des objets. La même année, Deutsche Telekom a également investi dans l’entreprise.

L’art de la valorisation des déchets

Entreprise familiale, fondée en 1977, Serbeco (groupe-serbeco.ch) fait référence dans la collecte, le tri et la revalorisation de déchets. En 2016, la mise en service d’une nouvelle ligne de tri a permis d’accéder à une qualité et une précision jamais atteintes pour le tri de déchets mélangés, permettant de recycler et valoriser 76% des déchets récoltés. Comptant aujourd’hui 135 employés, la société a créé 21 postes en trois ans. Elle s’engage activement en faveur de la formation (elle compte sept apprentis dans quatre filières) et de l’insertion professionnelle (réinsertion d’anciens détenus ou encore intégration professionnelle de populations migrantes). Elle est certifiée BCorp™, ce qui confirme les pratiques de développement durable sociales et environnementales cultivées depuis 1991.

Désireuse de demeurer un acteur régional, Serbeco – qui détient actuellement 25 à 35% de part de marché à Genève – mise sur la synergie avec d’autres entreprises du cru. Dans cet esprit, elle a créé le groupe Serbeco en s’associant avec ProP, spécialisée dans les travaux de voirie, de nettoyage, la gestion des déchets et la location de vaisselle consignée, et Energie Durable, active dans la vente de pellets et de plaquettes de bois, la location de chauffages mobiles, le nettoyage de chaufferies ou encore le contracting énergétique. Ces deux entreprises sont elles aussi certifiées BCorpTM.

L’innovation sociale : former par la pratique

Fondée en 1984 dans le but de faciliter l’accès au monde du travail des personnes sans emploi et sans formation, l’association Réalise (www.realise.ch) emploie aujourd’hui 100 collaborateurs et dispose de 170 places de formation, lui permettant de former 450 candidats par an.

La formation se déroule sur six mois. Pendant cette période, les candidats sont suivis par un conseiller en ressources humaines et par un « jobcoach ». Ils apprennent et valident leurs compétences métier en travaillant sur des mandats de sous-traitance et en suivant des stages pratiques dans d’autres entreprises partenaires. A l’issue de leur parcours, Réalise est ainsi en mesure de proposer aux entreprises des candidats formés et testés.

L’association fonctionne aujourd’hui avec un budget avoisinant 10 millions de francs, dont 60% provient des mandats de formation (essentiellement publics) et 40% des mandats de sous-traitance (privés).

Ses domaines d’expertise se sont étendus progressivement et couvrent désormais l’industrie (montage électro-mécanique et horlogerie), la logistique (gestion de stock, préparation de commandes, etc.), la blanchisserie et le nettoyage, le jardinage et l’entretien extérieur ainsi que, depuis 2018, le numérique (développement web).

Parmi ses prestations, Réalise revalorise PC et smartphones, contribuant ainsi à l’économie circulaire pour la transition écologique.

 Des interviews vidéo des lauréats peuvent être vues ici :

 

0 comment


Comments are moderated