Go to ccig.ch
  ou Login MyCCI
X
Menu
Event type

Un coup de pouce bienvenu pour l’emploi

Alexandra Rys
Published on 26/07/2021
CCIGInfo Article

L’Office cantonal de l’emploi dispose d’un arsenal d’allocations incitatives destinées à encourager les entreprises à engager des personnes au chômage. La CCIG a rencontré à ce sujet Fabrice Schoch, directeur du Service employeurs, Caroll Singarella, directrice du Service des mesures pour l'emploi et Christian Ducret, directeur du Service d'aide au retour à l'emploi à l’Office cantonal de l’emploi (OCE).

(CCIGinfo) : A qui s'adressent ces allocations ?

(OCE) : Ces allocations s'adressent aux demandeurs d'emploi qui rencontrent des difficultés à réintégrer le marché du travail. A titre d'exemple : à des personnes ayant besoin de développer de nouvelles compétences, qui disposent de peu d'expérience professionnelle, qui ont besoin d'acquérir une formation certifiée (AFP, CFC) ou encore qui sont depuis plusieurs mois au chômage.

Avez-vous pu en mesurer les effets de ces allocations sur le long terme ?

Nous ne réalisons pas d'étude longitudinale pour mesurer l'effet des allocations octroyées sur le long terme. Nous pouvons en revanche affirmer que les réinscriptions au chômage dans les douze mois suivant l'octroi de la mesure sont moins élevées que si la mesure n’avait pas existé.  

Ces allocations sont-elles avant tout des mesures d’aide sociale ou pensez-vous qu’elles ont un rôle à jouer dans la formation des personnes aux métiers de demain ?

Ce ne sont pas des mesures d'aide sociale. Elles ont un rôle à jouer dans la formation des personnes pour mieux correspondre aux besoins du marché du travail et aux métiers de l’avenir. Le principal but de ces allocations est de favoriser une insertion ou une réinsertion professionnelle durable sur le marché du travail, tout en bonifiant l'employabilité de leurs bénéficiaires.

Les entreprises ne sont-elles pas tentées de profiter de ces allocations pour avoir de la main d’œuvre bon marché ?

Ces allocations ne sont pas prévues pour favoriser économiquement les entreprises, mais bien pour servir les intérêts des demandeurs d'emploi à retrouver un emploi durable. Il pourrait bien sûr arriver que des employeurs soient tout de même tentés d'en profiter. Pour limiter ce risque, les entreprises doivent présenter un plan d'initiation et d'accompagnement personnalisé, qui fait l'objet d'une évaluation par nos services avant tout octroi. Par ailleurs, si les rapports de travail sont résiliés sans juste motif pendant la mesure ou quelque temps après l'échéance de celle-ci, l'employeur est tenu de rembourser le montant des allocations perçues.

Quels sont les types de postes pouvant être pourvus par des personnes au bénéfice d’une allocation d’initiation au travail (AIT) ?

Les AIT concernent tous les types de postes quel que soit le secteur d'activité. Elles visent à développer, renforcer et compléter tous types de compétences (techniques, personnelles et/ou sociales) des demandeurs d'emploi.

L’allocation de formation (AFO) soutient l'apprentissage des adultes. Quels types d'entreprises font appel à cette mesure ?

L'AFO est principalement utilisée par les PME mais peut s'adresser à toutes les entreprises formatrices qu'elles soient publiques, privées ou de types associatives, au même titre que pour l'apprentissage des jeunes.

L’allocation de retour en emploi (ARE) est une allocation uniquement genevoise, pourquoi ? Le chômage longue durée est-il particulièrement fort chez nous ?

L'ARE est effectivement une prestation genevoise financée par le budget cantonal. Des prestations en faveur des demandeurs d'emploi en fin de droit au chômage existent également dans d'autres cantons sous d'autres appellations et à d'autres conditions. Le chômage de longue durée est légèrement supérieur à Genève par rapport à la moyenne suisse, mais il a bien diminué ces dernières années, avant la crise sanitaire de la COVID-19.

Les entreprises sont-elles satisfaites de ce système ?

Oui, les entreprises qui recourent à ces allocations sont satisfaites de ces prestations. Néanmoins, malgré nos campagnes d'information, nous constatons encore aujourd'hui que de nombreux employeurs méconnaissent les différents types d'allocations et leur intérêt. Nous devons donc poursuivre dans cette voie.

 

Pour en savoir plus : https://www.ge.ch/recruter-candidat-inscrit-au-chomage/recruter-grace-aux-allocations-ait-afo-are

 

0 comment


Comments are moderated