Go to ccig.ch
  ou Login MyCCI
X
Menu
Event type

Un cursus ciblé aéronautique

Alexandra Rys
Published on 25/07/2022
CCIGInfo Article

Dès la rentrée scolaire 2022, il sera possible de suivre une filière de polymécanicien.ne CFC en dual, combinée à la formation de mécanicien.ne de maintenance aéronautique, grâce à MACH 147.

Le projet « MACH 147 » a pour objectifs de répondre aux besoins des entreprises de maintenance en aéronautique de Suisse romande et de créer, à Genève, le premier centre de formation agréé Licence Part.147 par l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) de Suisse romande.

L’originalité de ce projet repose sur la synergie construite autour d’un partenariat public-privé entre l’Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC), l’Union industrielle genevoise (UIG) – au comité de laquelle la CCIG a le plaisir de siéger en tant qu’observateur – et le centre de formation IMAA (Instruction et Maintenance Aéronautique et Automobile), situé à Cruseilles (Haute-Savoie), auprès duquel les quelques apprentis genevois intéressés par l’aéronautique allaient traditionnellement obtenir leur certification. TAG Maintenance Services est l’une des entreprises référentes qui dispensera la pratique aux apprentis.

Autre caractéristique intéressante, la formation ainsi créée est accélérée du fait de son intégration dès la 3e année de CFC, tant pour les apprentis polymécaniciens du Centre de formation professionnelle technique (CFPT, formation à plein temps) que pour ceux du Centre d’enseignement professionnel mécatronique (CEP, formation duale) ; elle est par ailleurs également accessible aux adultes par le biais de modules de formation continue.

Le processus d’agrémentation de l’OFAC est en cours de finalisation. Cela permettra d’accueillir les premiers apprentis du centre de formation dès la rentrée 2022.

MACH 147 s’est constituée en association en juin 2021. Pour que le projet puisse être mené à bien, il a nécessité un budget conséquent de l’ordre de 200 000 francs, financé à parts égales par le Fonds pour la Formation Professionnelle et Continue (FFPC) et l’UIG. Ce budget est principalement destiné à financer le processus d’agrémentation de l’OFAC.

Une première apprentie est d’ores et déjà sur les rangs pour la rentrée 2022. Espérons que de nombreuses jeunes filles suivront cet exemple !

0 comment


Comments are moderated