Go to ccig.ch
Menu
Event type

L'avenir du numérique africain discuté à Genève

Nicolas Grangier
Published on 08/11/2022
CCIGInfo Article

La 11e édition des Assises de la Transformation Digitale en Afrique (ATDA) se déroulera les 15 et 16 décembre 2022 à Genève, en partenariat avec la CCIG. Confiance, souveraineté et inclusion pour l’Afrique seront au cœur des débats.

Sous l’acronyme ATDA se cache l’une des plateformes de collaboration les plus ambitieuses du moment. Des Assises qui rassemblent des acteurs économiques et politiques panafricains bien sûr, mais également des autres continents. Après neuf éditions tenues à Paris et une dizième à Marrakech, la prochaine aura pour cadre le Centre international de conférences de Genève (CICG). A noter qu’à l’avenir, la tenue du Congrès alternera entre l’Afrique et l’Europe. Pour ses organisateurs, le choix de la Cité de Calvin vise à la fois à rapprocher l’Afrique – en pleine croissance – et la Genève internationale et à promouvoir l’innovation. En effet, les paiements par téléphone sont nés sur le continent africain…

« Notre idée est de créer un new deal entre tous les acteurs du digital et de repenser la façon de coopérer », a fait comprendre sur Léman Bleu TV en avril dernier le fondateur des ATDA Mohamadou Diallo, qui souhaite que les Assises prennent une tournure plus entrepreneuriale. Plus de deux tiers des financements dans le domaine du numérique proviennent de pays anglo-saxons contre un tiers pour ceux de la francophonie. Un fossé qu’aimeraient bien combler les Assises à terme. Parmi les thématiques abordées, on trouve l’éducation, la santé, la souveraineté numérique et la souveraineté alimentaire (60% des terres arables de la planète se situent en Afrique !). « Sur la question digitale, il faudra surtout que la gestion des données ne soit pas traitée hors d’Afrique, mais dans le pays d’origine, pour éviter qu’il n’arrive la même chose qu’avec les matières premières », a relevé Mohamadou Diallo. Dix pour cent des centres de données s’y trouvent déjà. Un point d’autant plus stratégique que l’information connait des dérives et des failles sécuritaires depuis le boom des réseaux sociaux.

Banni%C3%A8re%20de%20600x200%20ATDA 

Quelques temps forts du programme

  • Jeudi 15 décembre
  • 11h15 – 12h15 :

L’inclusion financière et l’identité digitale : défis et opportunités pour l’Afrique ? avec Lacina Kone, CEO de Smart Geneva.

  • 14h30 – 15h30 :

Comment financer et soutenir les PME innovantes pour attirer les besoins de demain ?

  • Vendredi 16 décembre
  • 11h45 – 13h :

Place du capital-investissement et du capital-risque dans la relance et la résilience économique de l’Afrique. Quel pourrait être le rôle de la Suisse ? avec Vincent Subilia, directeur général de la CCIG.

  • 15h30 – 16h30 :

Données personnes : quelles nouvelles formes de souveraineté et de confiance garanties grâce aux capacités de stockage en terre africaine ?


 

D’autres idées innovantes

En marge de cette conférence, signalons le « Digital African Tour » qui sert de plateforme d’expertise, de business et de diplomatie du numérique entre l’Afrique et le reste du monde. Plus de 80 entreprises ont été accompagnées en 12 ans grâce à un modèle de coopération gagnant-gagnant.

En partenariat avec « Hackers sans frontières », les ATDA ont prévu d'organiser le premier « HackMyNgo », destiné à promouvoir la modernisation des ONG. Objectif : susciter la création d’un espace inclusif de réflexion en vue de faire émerger les meilleures pratiques capables de faire face aux menaces croissantes des attaques cybernétiques. Une solution offerte aux ONG qui sont confrontées aux défis de modernisation de leurs systèmes d’information.  L'intérêt est double : il s'agira d'impliquer les écosystèmes digitaux d’une part africains – dont plusieurs pays sont bénéficiaires des programmes des ONG – et d'autre part suisses parmi les pays donateurs afin de créer de l'émulation autour de l'innovation pour aider les ONG.

 

 

 

 

 

0 comment


Comments are moderated