Go to ccig.ch
  ou Login MyCCI
X
Menu
Event type

Genève, l'une des villes perdantes de l'horaire 2025 des CFF

Erik Simonin
Published on 10/05/2023
Views

Les CFF ont annoncé le vendredi 5 mai 2023 une refonte totale de leur horaire pour 2025. Des allongements des temps de parcours et la suppression de la ligne directe reliant l’Arc jurassien à Genève induisent une détérioration de la desserte ferroviaire de l’aéroport international de Genève pour une durée de 10 ans.

Ce nouvel horaire, justifié selon les CFF par les travaux qui doivent être réalisés sur les lignes existantes, péjore principalement l’Arc jurassien et Genève. Dès décembre 2024, la liaison directe entre Genève et Zürich via Neuchâtel par la ligne du Pied du Jura (train IC5) sera presque entièrement supprimée. Ainsi, l’Arc jurassien sera privé d’un accès direct par le train à l’aéroport international de Genève.

AERIA+ regrette cette décision qui engendre une diminution considérable de l’accessibilité et donc de l’attractivité de la région. Ce nouvel horaire réduit en particulier l’attractivité de l’aéroport de Genève au détriment de Zürich ou de Bâle pour la population et les entreprises de l’Arc jurassien.

Alors que certains souhaitent interdire les vols commerciaux entre Genève et Zürich, la diminution par deux du nombre de trains directs entre ces deux villes démontre l’inadéquation de cette proposition. Dans ce contexte AERIA+ précise sa position: à savoir que la liaison aérienne entre Genève et Zürich est un complément nécessaire à l’offre ferroviaire, en particulier en raison du fait que 90 % des passagers effectuent une correspondance à Zürich avant de rejoindre une destination plus lointaine.

Eric Simonin, secrétaire général d'AERIA+ et responsable de projets au Département politique de la CCIG

Pour rappel, la CCIG compte parmi les membres fondateurs d'AERIA+, l'association économique romande pour une infrastructure aéroportuaire performante.

0 comment